Notre formateur bientôt "sage-homme"?